Samedi 14 Octobre 20h30,

Chapelle du Couvent des Visitandines (Patriarche) à Beaune 

Ensemble « Arlequinte » : L’âge d’or de la viole de gambe Angleterre XVIème siècle France XVIIème siècle. Hume, Byrd / Couperin, Marais. Agnès Boissonnot-Guilbault, Barbara Hünninger viole de gambe et Antoine Bonardot orgue et clavecin

 

C’est inspirée par sa mère qu’Agnès Boissonnot-Guilbault découvre la viole de gambe à l'âge de 6 ans au Conservatoire d'Angoulême dans la classe de Yuka Saïto.

Après avoir mené en parallèle des études de piano, elle obtient ses deux DNOP en 2014. Par la suite, elle est admise au CNSMD de Lyon dans la classe de Marianne Muller. Elle participe à plusieurs master-classes et stages où elle a la chance de travailler avec Wieland Kuijken, Rainer Zipperling, Jonathan Dunford, Sylvia Abramowicz, Christine Plubeau, Guido Balestracci. Passionnée par le cinéma, elle essaye le plus possible d’allier audiovisuel et musique à travers plusieurs enregistrements et courts-métrages réalisés entre amis.

 

Barbara Hünninger débute sa formation musicale au violoncelle, à la Musikakademie Basel (CH). En 2010, après une année de cours d’initiation à la viole de gambe avec Silvia Teccardi, elle s’inscrit à l’ENM de Villeurbanne (FR) pour se former auprès d’Emmanuelle Guigues. Elle commence également les cours de violoncelle baroque avec Hilary Metzger l’année suivante. En 2012 elle intègre, en tant que violiste, la classe de Marianne Muller au CNSM de Lyon où elle obtient le DNSPM mention très bien. En parallèle, elle continue le violoncelle baroque à Villeurbanne et obtient le DEM à l’unanimité et termine son Master en viole de gambe au CNSMD de Lyon avec mention très bien à l’unanimité du jury en 2017.

Au cours de ses études, Barbara a eu la chance de profiter des enseignements de Sylvie Moquet, Friederike Heumann, Jordi Savall, Paolo Pandolfo, Guido Balestracci, Hille Perl. En 2017 elle fonde le Duo « La Léon » avec Mathilde Blaineau (clavecin) avec lequel elle participe à une formation professionnelle autour de la musique de chambre de Bach à Royaumont (FR). Elle s’est produite dans le cadre de séries de concerts et festivals, tels que « Les tribunes baroques » (CH), « Festival Radio France Montpellier » (FR), « Les Rendez-vous de Musique Ancienne » (FR) et « Fringe Festival d’Utrecht » (NLD), « La Beaume en musique » (FR) et joue régulièrement avec divers jeunes ensembles de Lyon, notamment avec les « Kapsber’girls », « Les voies fleuries », « L’Arlequinte » et « L’Archivolte ».

 

Antoine Bonardot, musicien passionné par les claviers ( clavecin, piano, orgue... ) est né en Bourgogne, au Creusot ( France ). Dès l’âge de 7 ans, il apprend le clavecin avec Jory Vinikour au C.R.R. de Chalon sur Saône, puis avec Noëlle Spieth au conservatoire de Paris. Après avoir obtenu deux D.E.M. en clavecin et en formation musicale, il intègre en 2008 le département musique ancienne du C.N.S.M.D de Lyon avec comme professeurs : Françoise Langelé, Jean-Marc Aymes et Dirk Börner pour la Basse continue. Afin de perfectionner son goût et sa technique musicale, il suit aussi les enseignements d’Olivier Baumont, Huguette Dreyfus et Davitt Moroney lors de stages et de masterclasses.

Depuis l’obtention en 2013 du prix du C.N.S.M.D, Antoine se produit avec divers ensembles issus du conservatoire de Lyon, dans des églises romanes, châteaux et autres salles de concerts en Bourgogne et Rhône-Alpes.

Pour satisfaire son ouverture aux différents genres musicaux, il joue également du trombone dans le Big Band «SMS 71».

Les heureux détenteurs d’instruments anciens à claviers sont invités à se manifester pour des conseils, puisqu’il entretient, restaure et accorde ces merveilleux instruments.